L’histoire juive secrète de Romy Schneider

Romy Schneider était née en 1938, elle aurait 78 ans mais elle est décédée en 1982, elle avait seulement 43 ans. Ses parents étaient comédiens et souvent en tournage. C’est sa grand-mère qui l’élèvera ainsi que son frère. La mère de Romy Schneider était une des actrices favorites du régime nazi.

Romy vivra une histoire d’amour pendant 5 ans avec Monsieur Alain Delon, mais elle ne supportait pas qu’il lui dicte sa conduite. Elle se rebellait et frappait de grands coups sur la table et elle l’injuriait en allemand, elle devenait complètement hystérique. C’est ce qu’avait raconté l’actrice Annie Girardot avant de disparaître.

Romy Schneider a aussi épousé un metteur en scène juif, qui avait été déporté à 17 ans et il se suicidera, en 1977. Elle donnera des prénoms juifs à ses deux enfants. Elle avait la foi juive, elle priait dans les synagogues et elle portait à son cou l’étoile de David. Malgré sa foi, elle deviendra alcoolique après le suicide de son ancien mari Harry Meyen. La mort accidentelle et tragique de son fils David:sweat: ne fera qu’aggraver son addiction à l’alcool et aux médicaments…

L’amour de Romy Schneider pour Israël et le peuple juif pourraient faire l’objet d’un article à part, d’un livre. Romy Schneider, l’impératrice des actrices, avait une relation très particulière avec Israël et le peuple juif et ce n’est pas un hasard si elle avait prénommé son fils David et sa fille Sarah. Le passé de sa mère, Magda, la hantait. Romy a été inhumée avec une Magen David au cou comme elle le demanda.

Source : http://vivreaupresent.over-blog.com

Par Noam Mosséri – Juifs célèbres © Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *