Henry Spira , le plus grand défenseur des droits des animaux de tous les temps

Né à Anvers en Belgique , son père Maurice Spira travaillait dans l’industrie du diamant et sa mère Margit Spitzer était la fille du grand rabbin d’Hambourg.

Enfant ,  Spira a rejoint un groupe de jeunes juifs belge et commence à apprendre l’Hébreu. A treize ans, le jeune Henry célèbre même sa Bar Mitzvah . En 1943, alors qu’il fréquentait l’école secondaire Stuyvesant , il rejoint le mouvement  Hashomer Hatzair , un groupe sioniste de gauche , non religieux, qui a pour but d’aider à préparer les jeunes Juifs à vivre dans les kibboutzim en Israël. 

Spira voua la suite de sa vie à la défense et la protection des droits des animaux :

En 1974, il fonde l’Animal Rights International (ARI) dans le but de faire pression sur les entreprises qui utilisaient des animaux.

En 1976, il a mené la campagne de l’ARI contre la vivisection sur des chats que le Muséum américain d’histoire naturelle menait depuis 20 ans, destinée à étudier l’impact de certains types de mutilations sur la vie sexuelle des chats. Le musée a stoppé la recherche en 1977, et la campagne de Spira a été saluée comme la première à avoir réussi à arrêter les expériences sur les animaux.

D’autres de ses campagnes visaient l’image de marque des bovins, de l’industrie de la volaille et du géant de la restauration rapide KFC , avec une publicité qui combinait un seau KFC et des toilettes. Spira  prit alors une photo d’un primate qui avait été emprisonné pendant des mois dans un fauteuil de Bethesda Naval Hospital au Black Star Wire Service,  et il envoya ensuite la photo autour du monde. La photo arriva même entre les mains du Premier ministre indien, qui a annula par la suite toutes les exportations de singes vers les États-Unis, parce que la photographie suggérait que l’US Navy violait un traité avec l’Inde qui interdisait la recherche militaire sur les animaux.

En 1998 , Henry Spira décédera d’un Cancer de l’œsophage. Il est encore considéré de nos jours comme le plus grand et plus efficace défenseur des animaux de tous les temps.

Par Noam Mosséri – Juifs célèbres © Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.