Leonardo DiCaprio: «J’ai investi en Israël car je suis proche de ce pays»

Leonardo DiCaprio n’est pas juif mais il est très proche de l’état d’Israël. Grand favori pour l’Oscar du meilleur acteur avec sa formidable prestation dans l’époustouflant film «The revenant», qui lui a déjà valu le Golden Globe le 10 janvier dernier, Leonardo DiCaprio est désormais, à 41 ans, l’un des plus grands acteurs de sa génération et l’une des personnalités les plus puissantes d’Hollywood. C’est à l’occasion de la promotion de «The revenant» que nous avons pu rencontrer, entre Los Angeles et Londres, cette star, compagnon entre 2005 et 2011 du top modèle israélien Bar Refaeli. Entretien avec Leo comme on le surnomme, un homme qui a failli s’installer, par amour, en Israël…

Est-ce que vous avez une relation particulière avec Israël depuis votre love story avec Bar Refaeli entre 2005 et 2011 ?

– Évidemment et j’adore ce pays où j’ai gardé de nombreux amis. Lorsque j’étais avec Bar que j’ai beaucoup aimée, je suis venu plusieurs fois en Israël. J’avais rendu visite à sa famille, qui vit dans la région d’Hod Hasharon, et nous avions même envisagé d’acheter ou de faire construire une maison à Tel Aviv pour y vivre quelques mois dans l’année. On pensait se marier à l’époque, mais le destin en a décidé autrement… En 2010, j’ai même fêté mes 36 ans en Israël et j’avais amené ma mère Irmelin, qui réalisait son rêve de découvrir Jérusalem, et aussi l’acteur Kevin Connolly, l’un de mes meilleurs amis. On s’était baladé dans tout le pays et j’avais eu le grand honneur de rencontrer Shimon Peres et aussi d’être reçu par Benyamin Netanyahou et son épouse. Grâce à Bar Refaeli, j’ai découvert toute la beauté d’Israël et aussi toutes les nuances de la société israélienne. Comme aux USA, il y a dans ce pays une énergie créatrice, mais aussi une rigueur, rendue obligatoire par la situation et le conflit israélo-palestinien. Et puis en tant qu’acteur et producteur de cinéma, je suis un grand fan du septième art israélien, l’un des plus inventifs et intéressants dans le monde. Peut-être qu’un jour, je produirai ou je jouerai dans le film d’un réalisateur israélien. Du moment qu’il y a un bon scénario et des idées, je suis ouvert à toutes les propositions !

Propos recueillis par Sandy Aronin et René Chiche.

source

Par Noam Landsky– Juifs célèbres © Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.